Ne me jugez pas , je suis juste une maman

Je suis une simple maman qui aime ces enfants
Je suis juste une maman

 » Vivre dans cette attente, c’est donner aux autres les clés de ton bonheur »

Nous sommes nombreuses à mener le même combat au sein de notre foyer. Peu d’entre nous osent en parler. Pourtant, je pense qu’il est intéressant de partager son expérience pour que les autres mamans puissent en bénéficier. La valeur du rôle de la mère n’est pas assez valorisée dans notre société et pourtant elle est exceptionnelle.

Mais qui a dit qu’il fallait attendre que les autres nous approuvent?

Comme tous les parents, on essaye de faire de notre mieux, car c’est notre responsabilité et pourtant parfois c’est difficile…. Oui c’est difficile d’être à la hauteur, difficile de répondre à tous les besoins, difficile de répondre à toutes les attentes….

A force d’essayer de répondre aux attentes des autres, tu perds pied, tu t’imposes d’être parfaite pour éviter d’entendre une remarque blessante, ou le regard dénigrant d’une copine.

Mine de rien cette pression du regard de l’autre, d’être à la hauteur et d’attendre qu’on nous dise « t’assures », a une incidence sur l’estime de soi.

Une maman n’a parfois besoin que d’une bonne écoute, d’une bonne réaction!!!

Après 3 grossesses rapprochées, dépassée par mon quotidien, j’étais déboussolée par tout ce que je ne pouvais plus faire, tout ce que je ne pouvais plus être et tout ce que je devais faire. J’avais l’impression de me plaindre et d’être tout le temps fatiguée. En réalité j’avais besoin de réconfort, j’avais besoin d’une bouffée d’air qui me permettrait de me dire qu’il est permis de ne pas tout faire parfaitement, de ne pas être au top et que ce n’était pas grave, voir normal d’avoir une maison pas tout le temps nickel.

Une maman ne demande qu’un peu de reconnaissance.

Une maman n’a pas besoin de réflexions, en lui disant que c’est une question d’organisation. Cette maman sait qu’il faut s’organiser et elle a déjà essayé de programmer ses journées, de faire des menus à la semaine pour ne pas être dépassée. Mais beaucoup de choses viennent chambouler cette organisation, des problèmes personnels, la fatigue, le moral, un enfant malade…

Il faut savoir qu’elle fait du mieux qu’elle peut. Elle console les peurs et frustrations de son enfant, s’occupe de ses plaies, de ses rêves et de ses besoins. Tout ça au point où elle en oublie sa propre personne, ses rêves et ses besoins.

vie de maman
La réalité d’une maman

Cette maman a plutôt besoin d’être soulagée, par un sourire, une reconnaissance de son rôle, ou mieux qu’on lui rende service. Autrement je te conseille de tourner ta langue 7 fois dans ta bouche et de ne surtout rien dire qui pourrait être une remarque blessante.

A l’époque les voisins et la famille s’entraidaient beaucoup, si quelqu’un était malade on le soulageait en lui apportant un repas ou en lui gardant ses enfants, mais ça c’était avant. Aujourd’hui c’est à peine si on lui demande si ça va.

Les avantages de l’imperfection de ton rôle de mère

Pour la plupart d’entre nous notre première pensée au réveil est « je n’ai pas assez dormi » puis « je n’ai pas assez de temps, je ne suis pas assez organisée, je ne suis pas assez intelligente, pas assez performante » avant même de se redresser du lit nous sommes déjà inadaptées, déjà en retard, déjà en manque de quelque chose (Bréné Brown, la force de l’imperfection)

« La force de l’imperfection » Bréné Brown
  • Commence par voir tout ce qui va au lieu de tout ce qui ne va pas. Car l’image que tu te fais de toi est celle que les autres perçoivent de manière générale.
  • Ose être toi-même, sans avoir honte de montrer que tu as parfois du mal à gérer le ménage à la maison et que tu as des difficultés dans l’éducation de tes enfants. Crois-moi tu n’es pas la seule dans ce cas.
  • Ne cache pas derrière un masque ton imperfection par peur du regard des autres, car tu as honte de ce que tu es ou de ce que tu ressens. Soit authentique et vraie, c’est la meilleure façon d’être bienveillante envers toi-même, mais surtout tu auras une meilleure estime de toi.
  • Apprends à donner de la valeur à ton rôle et en tout ce que tu accomplis jours et nuits, car il en faut du courage et de la patience pour arriver à bout d’une journée.
  • Concentre-toi sur ce qui est important pour toi et pas pour les autres, que ce soit dans l’éducation de ton enfant, mais aussi dans la vie en général. Tu vas développer la confiance en tes capacités qui t’aideront à te libérer du regard qui pèse sur toi !

(Lire aussi l’article « La maman parfaite » )

Pas besoin d’être psychologue pour apporter du réconfort à une maman en souffrance.

N’aie pas peur, à ton tour de donner à une autre maman un petit coup de pouce, un encouragement, un signe d’intérêt, un peu de chaleur et de bienveillance.

Pas besoin d’être psychologue pour apporter de l’aide ou du réconfort à une maman en souffrance.  

Il faut seulement oser, sans avoir peur de gêner, d’être indiscrète, de penser que tu n’as rien à partager… Cette peur t’empêche d’être authentique et t’empêche d’offrir ton soutien à celles qui en ont besoin. Échanger quelques mots, un sourire avec elle, lui adresser la parole, s’intéresser à elle…

Alors certes, tes quelques mots ne vont pas changer sa vie. Mais sans doute qu’ils vont lui apporter une bouffée d’air, un élan d’optimisme qui rendra sa journée plus positive et la rendra plus patiente avec son enfant, elle sera plus indulgente avec elle-même, décompressera, sortira de son isolement….

Pour finir sache que tu fais tout pour aligner ta vie quotidienne à tes aspirations profondes et l’une de ces aspirations est d’être là pour tes enfants, pour leur apporter un équilibre et t’assurer de leur apporter ce qu’il faut pour leur bien-être et ça ce n’est pas rien ! Tu es une maman exceptionnelle et cela même avec tes imperfections.

Facebook Comments
Partage !