Pouquoi être une maman parfaite quand tu peux être une maman sereine?!

le rêve d'une maman être sereine et organiser
une maman
C’est le moment parfait pour une pause

C’est possible de me laisser boire mon café au calme et aller au bout de mes pensées, de mes idées…

Avant d’avoir des enfants, ces moments je pouvais les avoir à n’importe quel moment de la journée. Il était facile pour moi d’aller au bout de mes pensées, de mes idées, prendre des décisions en toute confiance, organiser ma journée et tout ça, juste l’instant d’un café qui durait 20 minutes.

Cet instant-là me permettait d’avoir des journées organisées sans stress, j’avais l’esprit clair pour prendre des décisions rapidement.

En effet, je te l’accorde j’avais beaucoup moins de choses à faire. Mais quand même, depuis que je suis maman je me retrouve souvent dans la difficulté pour accomplir une tâche qui est de base simple à faire.
Parfois, je n’arrive pas à prendre de simples décisions car mon esprit est déconnecté, ailleurs. Je tourne en rond, je n’arrive pas à m’organiser, je deviens stressée, énervée, car même une opération simple me parait difficile à résoudre. Je perds confiance en moi et mon organisation devient du n’importe quoi (Enfin, c’est ce que je me disais).

Mais pourquoi je n’y arrive plus ?

En réalité, nous vivons toutes la même chose. En effet, on est submergé par le quotidien et parfois on arrive au bout du rouleau. (Lire l’article : « sereine et épanouie toute la journée« )

Les journées qui se répètent inlassablement, le stress, la fatigue, les cris, les pleurs, les tâches ménagères, le repas…. Mais j’en peux plus !!!
Je me sens tellement mal dans mon rôle, que je n’ai plus envie de rien faire. J’ai juste envie de m’évader loin très loin de ce quotidien.

Par conséquent, Il est temps de lâcher-prise ! J’ai alors décidé de prendre un billet aller simple pour Queensland….. C’est la seule solution pour décompresser, vous n’êtes pas d’accord avec moi ?

une maman parfaite qui lâche-prise
La vision d’une maman parfaite qui lâche-prise….lol

Il est évident que non !
Ce n’est pas en fuyant mon quotidien que je vais me sentir mieux. J’ai réalisé que j’avais besoin de prendre soin de moi, sans me sentir coupable et, d’oser réaliser des projets trop longtemps enfouis. Mais surtout de me détacher de cette idée, d’être parfaite dans mon rôle de mère.

Il est temps pour toi aussi de changer la perception de ton rôle de mère.

En commençant par changer, tes belles idées sur la vie de famille, tes grands principes, tes beaux discours sur l’éducation des enfants. Tu as vite compris après les avoir eu, ce qu’est la dure réalité de la vie d’une mère ; que nos principes et nos idées, n’étaient que de belles illusions qui agissent comme une pression et tu perds petit à petit, confiance en toi.

 » Avant j’avais des principes,

maintenant

j’ai des enfants « 

Change la perception de ton rôle de mère ebook les secrets d'oumi

Télécharge ton guide GRATUIT

Si tu es mère Tu as traversé, ou tu traverses encore, un quotidien exceptionnel :

  • Tu as connu les douleurs de l’accouchement ; les difficultés de l’allaitement dont personne ne t’a parlées.
  • Tu as connu les reflux et les coliques interminables, qui gâchent tes journées et tes nuits, tu as été privée de sommeil, à tenir contre toi ton bébé, qui ne veut dormir que dans tes bras, tu as pleuré de fatigue.
  • Tu as connu les matins chaotiques, à courir pour ne pas être en retard à l’école. Parce que ton enfant refusait de s’habiller et que tu cherchais son bonnet, qu’il refusait de mettre.
  • Tu as connu la rage et l’épuisement, quand ton enfant enchaînait les crises de colère. Tu as serré les poings et les mâchoires parce que tu ne savais plus quoi faire.
  • Tu as appris la maladie de ton enfant, le handicap qui t’est tombé dessus et t’a laissée sans voix et le cœur brisé.
  • Tu as lutté pour que ton enfant fasse ses devoirs.
  • Tu as couru dans tous les sens pour aller chez le pédiatre, orthophoniste, club de sport pour ton enfant.

Oublie tes principes de perfection

Il n’est pas étonnant que tu sois au bout du rouleau et que tu sois épuisée physiquement et émotionnellement. Sache que tu n’es pas un robot, tu as le droit de ne pas toujours tout gérer, car en réalité ça ne s’arrête jamais. Il y a toujours quelque chose à faire, dès que tu penses que tu peux avoir un moment pour toi, il faut faire une machine, préparer le repas, consoler ton enfant, appeler les services clients téléphoniques, ce qui prend une plombe….

Tu n’es pas parfaite et puis après, ça fait quoi…Tu ne te sentiras bien dans ton rôle, que lorsque tu arrêteras de vouloir être parfaite dans tout ce que tu fais.

Par exemple, pour moi un accouchement parfait est un accouchement sans péridurale. Sauf que sur les 3, j’ai eu la péridurale à chaque fois. Les contractions étaient trop insupportables et en plus inefficaces. Je m’en suis voulue, je me sentais mal et je le vivais comme un échec de mon rôle de mère. Mais en réalité ON S’EN FICHE, l’essentiel c’est que maman et bébé soient en bonne santé..

Pour aller plus loin:
Découvre le livre de Bréné Brown
Dépasser la honte : Comment passer de « Que vont penser les gens ? » à « Je suis bien comme je suis »

La bienveillance ça va dans les deux sens

Ne crois pas que ça ira mieux quand ils vont grandir et qu’ils seront plus autonomes. Souviens-toi, il y a quelques années tu rêvais de fonder une famille et de voir tes enfants autour de toi. Alors, profites de tes enfants en bas-âges avec imperfection, car beaucoup l’ont regrettés. Sois bienveillante envers eux, mais apprends leur à être bienveillants envers toi..

Par exemple, quand tu veux prendre ton café au calme, tu expliques à ton enfant que pendant cette période il ne doit pas venir te déranger et qu’il aille donc s’occuper avec un jeu dans sa chambre, ou déléguer à papa si c’est un nourrisson.

De ce fait, Il faut trouver un équilibre entre amour et responsabilité et s’y tenir. Une fois bien intégré, les résultats sont appréciables, tu vas ressentir de la sérénité et une autonomie va se développer chez l’enfant.

Bref, tes enfants sont normalement pénibles et tu les aimes. Tu peux considérer que tu as brillamment réussi !

N’hésites pas à me dire en commentaire, tes impressions sur l’article. Est-tu d’accords que nous nous imposons une pression à vouloir être parfaite dans notre rôle et que l’on minimise ce que l’on a accomplie et se que l’on continue à accomplir?

Pour aller plus loin:

Facebook Comments
Partage !