Burn-Out Maternel : Les solutions quand maman craque ?

tasse de café qui éclabousse, qui représente le ras-le-bol, la fatigue d'une maman.
supporter le bruit des enfants

Le burn-out maternel, un fléau qui touche de plus en plus de mamans. Comment reconnaître les symptômes ? Quelles sont les solutions pour y remédier ?

Burn-out maternel, c’est quoi ?

En tant que maman, on cherche sans relâche à vouloir tout bien faire, à avoir le contrôle sur tout, en bref, on voudrait être des mamans parfaites. Une pression que l’on se met sans même s’en rendre compte. Par conséquent, l’énergie qu’on puise à vouloir être sur tous les fronts, finit par une fatigue physique et mentale, qui s’installe sans prévenir. Voilà comment on définit le burn-out maternel.

Si je te pose la question, à toi maman : « Quelle est ta priorité dans la vie ? »
Tu me répondras certainement :
« Mes enfants »

Et pourtant, ton constat d’aujourd’hui, c’est une réelle saturation psychologique et une fatigue bien installée. Tu as juste envie de t’enfuir loin, de t’évader et de penser qu’à toi. Mais au fond de toi-même, tu es bien consciente, que ce n’est pas ton souhait, ni la meilleure solution. Il s’agit simplement d’un ras-le-bol, que toutes mamans, qui se respectent peuvent ressentir à un instant « T ».

Pourtant, ce sentiment d’abandon revient t’envahir très souvent et sans en comprendre la raison, ni savoir comment te défaire de cette émotion négative.

Alors, voilà ce qui se passe dans ton état d’esprit :

  • tu es à fleur de peau ;
  • tu ne supportes plus le bruit de tes enfants ;
  • les cris deviennent insupportables ;
  • tu souffles d’agacement et d’épuisement ;
  • tu cries de plus en plus sur tes enfants (voir mon article « Les secrets pour arrêter de crier« ) ;
  • tu ne cesses de vérifier ta montre pour voir s’il est bientôt l’heure de la sieste ou du coucher pour profiter du silence, te retrouver seule et au calme…
  • Ect.

Pourtant en temps normal, tu n’es pas autant agacée et impatiente, sinon ça serait très compliqué à vivre au quotidien.

Et rappelle toi de l’importance de la mère en Islam. Ce n’est pas un hasard si l’on trouve dans les hadiths et versets coranique des citations sur le haut degré de mérites de la mère. Elle enfante durant 9 mois, allaite son nourrisson maximum 2 ans et élève ses enfants au détriment de sa santé. C’est pourquoi, Allah azawajel, donne une place très élevée à la maman, car elle supporte des charges plus lourde que le père.

Il est cité dans le Coran : « Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. «Sois reconnaissant envers moi ainsi qu’envers tes parents. Vers moi est la destination. » (Coran, Sourate 31 – Loqman, verset 14)

Une maman épuisé porte son enfant avec amour.
L’amour d’une maman est unique

Arriver à saturation : le cerveau ne suit plus

Lorsque tu arrives à saturation, ta patience est menée à rude épreuve et tu aimerais prendre du recul en souhaitant tout simplement arrêter de crier, de ressentir de l’agacement et t’éloigner de ce sentiment désagréable à vouloir, que tout s’arrête. Et pour cela, tu réagis de la manière suivante :

Ton cerveau est tellement chargé, qu’il finit par activer la sonnette d’alarme et commence à fonctionner difficilement. Résultat, il se met en sécurité, un peu comme un ordinateur, mais de façon plus optimisée. L’ordinateur peut-être éteint, alors que le cerveau, lui va se mettre en mode pilotage automatique. Cela signifie tout simplement, que ton cerveau conscient est déconnecté pour laisser place à ton subconscient pour prendre la relève. Pour être plus précis, ton corps va accomplir les tâches quotidiennes d’une façon machinale.Ce qui peut-être inquiétant dans cette situation, c’est le fait de ne plus être connectée émotionnellement à tes enfants. Dans ce cas, que faut-il faire ?


Cette vidéo est une expérience qui montre que les émotions sont importante dans la relation avec vos enfants.

Un sentiment d’inconfort : Entre un amour inconditionnel pour tes enfants et l’envie de te retrouver seule

Ici, différents éléments participent au sentiment de mal-être dans ton rôle de mère. Cela commence par les informations véhiculées, par les médias ou l’entourage sur l’image positive de la grossesse. Et s’en suit le rôle de la mère, vécus comme celle d’un bonheur exquis et rare. Tout cela accompagné d’un sentiment de complétude et d’épanouissement maternel sans limites. Avec tous ces « ont dit » positive, cela va être assimilé de façon automatique, comme un but ultime à atteindre.

Seulement, toutes ces informations sur le rôle maternel, vont provoquer chez toi une inquiétude et te faire culpabiliser. Pourquoi ? Car tu penses ne pas être à l’image de la norme maternelle, qui semble être évidente et vécu de la même façon chez tout le monde.

Cette perception transmise n’est pas totalement fausse, effectivement, on vit un réel bonheur lorsque l’on devient maman. Néanmoins, il faut prendre en compte la réalité de ce rôle dans son ensemble, avec le vécu, ce qu’on subit et le ressenti. Les moments de doutes où l’on croit être une mauvaise mère et égoïste, car on pense qu’on va toujours et sans hésiter, faire passer nos enfants en premier.

Comme on vient de le voir, ce sentiment d’inconfort, est malheureusement véhiculé par l’environnement extérieur. Et ce n’est pas fini… À ce sentiment, vient s’y ajouter tes propres émotions.

D’ailleurs, tu sais pourquoi tu ressens ce sentiment de ne plus rien supporter ?

Pas de panique ! Il y a une explication à tout cela, il s’agit d’un concept, que peu de personnes connaissent ou ignorent son importance et même toi… Il s’agit de la matrescence et je t’en parle tout de suite.

La « Matrescence » :  Comprendre les raisons et le concept

La matrescence : maman est comblée mais craque et fait un burn-out
Un moment unique

C’est peut-être la première fois, que tu entends parler de la matrescence ? C’est normal, c’est très peu connu. Cela s’apparente à la fameuse période de l’adolescence, qui elle, est très populaire. Ce n’est pas pour rien que ces 2 mots se ressemblent. Ils ont en commun une période où le corps change, accompagné d’un bouleversement hormonal, qui mène à un chamboulement dans les émotions ainsi qu’à la perception de la vie.

1/ L’ascenseur émotionnel

Tu ne comprends pas ce qui t’arrives ? Ni pourquoi tu te sens tiraillée dans tous les sens émotionnellement ?  

Tu es à fleur de peau, fatiguée, stressée… Et pour couronner le tout, tu culpabilises de ressentir tous ces sentiments négatifs. Il y a une raison à cela : tu as vécu un événement aussi merveilleux que bouleversant, qui se produit lors de l’accouchement. Tu as donné naissance à ton bébé par la grâce d’Allah et ce jour-là, tu es devenue une maman à part entière.

Et oui ! Cette transition de femme/épouse au rôle de maman, est un processus dont personne ne se préoccupe étant donné qu’il s’agit d’une routine de vie.

Jessica Marks, nous explique le concept par la loi du « rejet et de l’attraction ».

2/ Comment ça marche ?

Attraction : une mère concentre toute son attention à son enfant qui devient le centre de son monde.
Rejet : en même temps, son esprit rejette toute cette attention, car elle se souvient de manière consciente ou pas, de son identité qui ne se résume pas au fait d’être une maman. C’est aussi une femme avec d’autres relations, avec un travail, avec une vie spirituelle, une vie sociale… Sans parler des besoins physiques, comme dormir, manger, faire du sport, boire un café… Seule, sans être interrompue.

Maintenant, que tu as pris connaissance de cet état, il est temps de penser à prendre soin de toi et de cette façon, tu seras plus disposée à prendre soin des autres. Il faut que tu prennes conscience, que si tu ne le fais pas, personne ne le fera à ta place.

Tu pourras commencer dès maintenant avec les conseils précieux que je vais partager avec toi.

La nécessité de penser à soi

1/ Tes idéaux ne sont pas une réalité

Tout d’abord, il faut que tu commences par arrêter de te visualiser comme une maman parfaite, car lorsque tu compares cette image idéaliste à celle que tu es, cela te procure forcément une déception et de la frustration. Cette habitude, à vouloir atteindre la perfection t’empêches forcément d’être toi-même et de t’accepter telle que tu es.

Par conséquent, cela cause un sentiment de manque et d’infériorité, qui t’empêche d’être heureuse. (voir mon article « Pourquoi être une maman parfaite quand tu peut être une maman sereine? « )

2/ Prends soin de ton énergie

Nous avons besoin d’énergie pour relever les challenges quotidiens de notre rôle de mère. Pourtant, nous en manquons cruellement, et ce, parfois dès le matin. Dur dur !

Tout le monde lui dit « de prendre soin d’elle, de s’accorder du temps… », Si seulement, il suffisait de lui dire, elle n’en serait sûrement pas là.

Imagine, que tu sois en pleine forme ? À quoi ressembleraient tes journées avec tes enfants ? Comment se recharger en énergie ? Et surtout qu’est-ce qui te donne de l’énergie ?

Avant de répondre à ces questions, laisse-moi te montrer, qu’il est essentiel de prendre soin de toi avant de vouloir prendre soin des autres. Voici une histoire connue (version courte), qui va certainement t’interpeller et te faire réagir…

« Écrasée comme beaucoup d’autres par le poids, la pression familiale et professionnelle, elle était au bord de l’épuisement et ne trouvait plus d’issue. Alors, pour la soulager et lui faire comprendre la seule solution à son problème, un psychologue, qui ne trouvait pas les mots, a soudain eu l’idée d’une métaphore lumineuse et terriblement efficace : celle du masque à oxygène » :

« Vous avez déjà pris l’avion ?« 
Surprise de cette interruption, elle me répond « L’avion ?… Oui, pourquoi ?« 

Alors j’en profite. « Voyez-vous, au début du voyage, les hôtesses donnent les consignes de sécurité, elles indiquent les issues de secours, ce qu’il faut faire en cas de perturbations… Certains ne se préoccupe même des gestes qu’elles font en indiquant les bons gestes à adopter… Vous voyez ? »

« Et elles nous montrent le gilet de sauvetage et nous informent qu’en cas de dépressurisation, un masque à oxygène tombera devant nous et qu’il faudra le mettre sur le visage… Et si vous lisez attentivement les consignes de sécurité, vous verrez, que si vous êtes avec un enfant, il faut d’abord mettre le masque sûr… »

« Son enfant bien sûr ! » M’interrompt-elle.
« Eh non ! Sur vous-même… »
« Mais c’est impossible, je ne pourrais pas faire cela… »
« Sauf, que si vous ne le faites pas et que vous perdez connaissance avant même d’avoir pu lui mettre le masque, vous en mourrez certainement tous les deux…« 

La morale de cette histoire, c’est qu’il faut se sauver soi-même pour pouvoir secourir les autres. Pour être disponible pour son enfant en toute circonstance, il est primordial d’être en état de pouvoir le faire. Cela passe forcément par un état de prise de conscience.

prendre soin de soi pour éviter le burn-out
Un moment pour soi

3/ Comment se recharger en énergie ? Qu’est-ce qui donne de l’énergie ?

Afin, de développer ton énergie individuelle et de te permettre d’être au top toute la journée. Je me suis inspirée du cadran de l’énergie, issu des travaux de l’auteur du livre « Be excellent at anything ». Ce dernier explique que notre énergie est liée à 4 éléments :

  • l’énergie corporelle : se reposer suffisamment, manger sainement, faire du sport (par exemple, de la marche) ;
  • l’énergie mentale : savoir faire le tri d’informations pour ne pas se retrouver chargée mentalement et inutilement ;
  • l’énergie émotionnelle : savoir reconnaître nos émotions, les gérer et les exprimer ;
  • l’énergie spirituelle : renforcer notre relation avec Allah, lire le coran, faire du dhikr.

En somme, mettre en place ces 4 éléments énergétiques est essentiel pour notre rôle de maman. Cela permet d’avoir de l’énergie positive pour relever les challenges quotidiens sereinement.

Faire un bilan préventif sur son état émotionnel en tant que maman est important pour éviter de te retrouver avec une charge mentale négative.

Malheureusement, le burn-out maternel, peut toucher toutes les mamans, c’est pourquoi, il est important d’en parler dès les premiers symptômes. Pour être une maman épanouie, il est nécessaire de prendre soin de soi, de s’octroyer des moments « off » pour être à même de s’occuper de ses enfants de façon sereine.

Je t’invite à télécharger mon e-book, les Secrets d’Oumi, où je te partage 4 clés incontournables pour ton rôle de maman, en cliquant ici.

Maintenant, tu sais ce qu’il te reste à faire… Prendre le temps pour soi, c’est donner le meilleur de soi-même au profit de tes enfants, ainsi que de ton entourage.

Lecture conseillée (cliquer sur l’image):

Partage !